Montessori : la pratique libre à domicile – une expérience extraordinaire

montessori-pratique-libre-domicile-experience-extraordinaire

Vivre avec 5 autres camarades de classe s’est avéré être une expérience étonnante et qui vous fait grandir !

Pratiquer Montessori en groupe depuis chez soi

Même si j’étais timide au début et que je ne voulais pas révéler trop de moi-même avant de connaître mes colocataires, je pense qu’en fin de compte, vivre ensemble était l’un des meilleurs choix que nous ayons faits.

Non seulement nous riions jusqu’aux larmes presque tous les soirs, en échangeant des histoires de vie et des anecdotes de nos aventures passées, mais aussi nous étudiions et pratiquions ensemble ce que nous ne pouvions pas faire pendant la Pratique Supervisée à l’école. 

Comme je vous l’ai déjà dit, dans un article précédent, notre cours avait 2 blocs, chaque bloc durait 3 mois, c’est à dire la période estivale en Inde.

Et à la fin de chaque bloc, nous avions des examens : à la fin du premier bloc, nous avions un « examen blanc », qui nous aidait à comprendre comment les examens vont se dérouler ; et à la fin du deuxième bloc, nous avions les vrais examens écrits et oraux.

Ainsi, vous pouvez imaginer la panique, le stress et les effondrements qui se produisaient chaque été, vers la fin !

Préparer les présentations de matériel Montessori à la maison

L’une des choses que nous faisions tous les soirs, avant les examens, c’était de sortir les bordereaux d’une boîte et de préparer la présentation pour le lendemain.

Nous ne pratiquions qu’à la maison, avec des histoires, des présentations avec des graphiques et des échéanciers, et nous laissions les présentations avec d’autres documents Montessori pour la pratique supervisée à l’école. 

Créer son propre matériel Montessori chez soi

La chose la plus drôle dont je me souviens des dernières semaines du premier bloc, c’est que nous avons essayé de trouver comment pratiquer “La frise temporelle de la Main » à la maison, sans avoir le matériel adéquat.

Nous voulions tous nous entraîner à raconter cette histoire, mais c’était un peu gênant de le faire sans pouvoir à dérouler la chronologie réelle. 

“La frise temporelle de la Main » à la maison, sans avoir le matériel adéquat. Nous voulions tous nous entraîner à raconter cette histoire, mais c’était un peu gênant de le faire sans pouvoir à dérouler la chronologie réelle. 

Alors, alors que nous nous grattions tous la tête et réfléchissions à des moyens de gérer la situation, ma vessie a trouvé la solution. J’avais besoin d’aller aux toilettes, alors je me suis levée et je suis allée à la salle de bain et pendant que j’étais occupée, l’idée m’a frappé : « On pourrait utiliser du papier toilette ! ».

Vous ne pouvez pas imaginer la joie dans mes yeux quand je suis sortie de la salle de bains, tenant le rouleau de papier toilette gagnant dans mes mains.

Et, bien sûr, vous ne pouvez pas imaginer le regard de mes colocataires quand ils m’ont vu sauter comme une folle et crier : « Du papier toilette ! On peut utiliser du papier toilette ! ».

Notre artiste, JV, a pris un crayon et m’a pris le papier toilette de la main. Il a compté le nombre de carrés dont nous aurions besoin et a commencé à dessiner la main au milieu.

Nous nous sommes tous entraînés à la Frise de la Main ce soir-là et je peux vous garantir que ce sera une histoire que nos petits-enfants écouteront dans le futur. 

Nous avons eu de nombreux moments de pratique intense à la maison et plusieurs fois nous avons failli éclater en larmes parce que nous ne savions pas comment commencer une présentation et déclencher l’intérêt de l’enfant, mais nous avons réussi à surmonter chaque situation en nous soutenant mutuellement et en prenant soin les uns des autres !

Donc, si vous avez la possibilité de suivre un cours Montessori élémentaire et de vivre dans une maison avec certains de vos camarades de classe, n’hésitez pas et faites-le ! Vous passerez des moments inoubliables !

alexandra-cristea-blog

Alexandra Cristea

Je suis une femme passionnée qui veut voir le monde à travers les yeux innocents des enfants. Je les considère comme ceux qui détiennent la clé du changement. Du vrai et grand changement ! Ils peuvent le faire, mais notre rôle en tant qu’adultes est de leur montrer que nous croyons en leur potentiel et de les guider dans leur démarche.