Géométrie et Montessori : comment êtes-vous relié(e) à un triangle ?

Ce qui est beau dans la plupart des présentations Montessori, c’est que vous pouvez personnaliser la façon dont vous les présentez, selon votre propre compréhension. La façon dont vous commencez est très importante car si vous pouvez susciter l’intérêt de l’enfant dès le début, le travail de suivi qu’il fera après la présentation sera exactement ce qu’il faut pour qu’il saisisse pleinement le concept. 

Chaque présentation doit être amusante

Et ce que nous avons appris de Greg, c’est que chaque présentation doit être amusante pour les enfants. Même si vous vous concentrez sur des concepts qui sont considérés comme ennuyeux dans l’enseignement traditionnel, si vous trouvez un moyen de les rendre attrayants pour les enfants et qu’ils rient un peu pendant la présentation, vous êtes sur la bonne voie. 

Je n’ai pas assez de doigts pour compter le nombre de fois où nous avons fait tomber nos affaires par terre, parce que nous riions trop pendant les présentations de Greg. C’est pourquoi, en préparation de nos examens, nous avons tous essayé de trouver toutes sortes de façons amusantes de présenter nos présentations – pour qu’elles correspondent à notre personnalité. 

Un triangle comme un être vivant

Par exemple, en présentant les parties d’un triangle en géométrie, j’ai essayé de représenter le triangle comme une chose vivante qui a ses propres parties. Comme les êtres humains ont des bras, des jambes, des yeux, des oreilles et un nez, notre ami, le triangle, a ses propres parties : côtés, angles, sommets, etc. Pour la base, j’ai essayé de mettre l’accent sur le fait que n’importe quel côté du triangle peut être une base, alors j’ai dit aux enfants que lorsqu’un des côtés en avait assez d’être une base et de soutenir tout le triangle, il passait la tâche à un autre côté : « Hé, toi, joli petit côté là, assis sur mon dos et ne faisant rien, mon service est terminé, c’est ton tour ! 

Mais, si vous pensez que vous n’avez absolument rien en commun avec un triangle, essayez de penser aux quadrilatères (le losange, le parallélogramme, le cerf-volant, le carré, le rectangle, le trapèze). Outre le fait qu’ils ont aussi leurs propres parties, ils ont même un « arbre généalogique » comme vous et moi ; et leur ancêtre est le quadrilatère commun. 

Et comme c’est amusant lorsque les enfants commencent à découvrir par eux-mêmes la relation entre tous les quadrilatères, ce qu’ils ont en commun et ce qui les différencie. 

L’humour est essentiel avec les enfants

Il existe de nombreuses façons amusantes d’introduire les concepts de géométrie aux enfants, et nous serons à jamais reconnaissants à notre formateur, Greg, de nous avoir appris à « faire preuve d’humour pour sortir de chaque situation ». Il nous a toujours dit que le sens de l’humour est essentiel dans le travail avec les enfants. Vous devez toujours rire avec eux et vous devez apprendre à rire même de vous-même de temps en temps. Parce que nous sommes tous humains et nous ferons des erreurs, nous bavarderons et nous oublierons des choses. Et au lieu de s’inquiéter ou de se mettre en colère, il vaut toujours mieux s’en sortir en plaisantant. 

alexandra-cristea-blog

Alexandra Cristea

Je suis une femme passionnée qui veut voir le monde à travers les yeux innocents des enfants. Je les considère comme ceux qui détiennent la clé du changement. Du vrai et grand changement ! Ils peuvent le faire, mais notre rôle en tant qu’adultes est de leur montrer que nous croyons en leur potentiel et de les guider dans leur démarche.