Fabriquer sa balle Takané (partie 2)

Avant de commencer, juste un petit mot : la première fois que j’ai fabriqué ma balle c’était pour la présenter à l’examen lors de ma formation, et je vous avoue que c’était une vraie prise de tête pour la confectionner, une fois arrivée à l’étape 4 à savoir l’assemblage des 3 bout de tissus (2 triangles et 1 forme ballon de rugby) pour réaliser le cône 😁🤣.

Mon petit conseil afin de vous éviter cette galère, au moment de l’assemblage, positionnez bien vos 3 formes aux extrémités, essayez de bien obtenir une pointe au final car pour l’assemblage des cônes ensuite se sera plus facile de les coudre ensemble. N’hésitez pas à placer des épingles si vous n’êtes pas à l’aise avec la couture.

Bon allez c’est parti ! 

1ère étape

Coupez 6 cercles dans le tissu uni, et 3 dans le tissu à motifs. Vous obtenez donc 9 disques.

2ème étape

Coupez chaque disque de tissu en 4. Vous obtenez 36 triangles.

3ème étape

Coupez chaque triangle de tissu à motifs en forme de ballon de rugby. Vous obtenez 12 formes.

Pour obtenir vos formes, pliez les extrémités de votre triangle et coupez tout ce qui dépasse.

4ème étape – l’étape galère 😉

Assemblez 2 formes triangle avec 1 forme ballon de rugby pour créer 1 cône. Pensez à laisser une ouverture pour rembourrer plus tard les cônes avec de la ouate (Prévoyez 1h pour finir toutes les coutures. Je sais c’est un peu long, mais quelle satisfaction une fois la balle cousue 😁). Vous obtenez 12 cônes.

5ème étape

Remplissez les 12 cônes de ouate. Vous obtenez donc ceci :

6ème étape

Assemblez par les extrémités 3 cônes. 

7ème et dernière étape

Assemblez les 4 formes pour obtenir le résultat final : votre balle Takané ! Il ne vous reste plus qu’à faire glisser votre ruban de satin à la balle et la suspendre.

J’espère que mes étapes en images vous ont parues assez claires. Si ce n’est pas suffisant, vous pourrez trouver plusieurs tutos sympas sur le net. Attention toutefois à ne pas confondre la balle Takané avec la balle de préhension ! C’est une erreur courante et j’y reviendrai dans mon prochain billet de ce blog. A bientôt !

lamia-smadja-dhib-blog-montessori

Lamia Smadja Dhib

Parisienne, Tunisienne d'origine, passionnée d'éducation et par les bébés, j'ai découvert la pédagogie Montessori en tant que maman. Et comme beaucoup, j'ai décidé d'aller plus loin : je me suis formée à l’ISMM, à Paris Nogent sur Marne en tant qu’Assistant To Infancy AMI (formation d’éducatrice Montessori de la naissance à 3 ans), puis à Bordeaux en tant qu’Assistante Montessori pour les 3-6 ans. Après quelques années comme éducatrice au Maroc chez Planète Montessori, j'interviens comme consultante auprès de crèches, en France ou au Maghreb, et je souhaite faire partager et rendre accessible à tous la pédagogie Montessori.