Biologie en Montessori : apprendre à apprécier, servir et sauver la nature

Une chose que je n’oublierai jamais de ma formation Montessori 6-12 ans, c’est le moment où tout s’est connecté et où, soudain, tout a pris un sens. Je peux honnêtement dire qu’au début, certains des concepts, qui m’avaient déjà donné du fil à retordre même au lycée, étaient assez difficiles à saisir pour moi. 

Au début, je n’aimais pas beaucoup les histoires. J’avais l’habitude de dire : « Je suis un écrivain, je peux écrire des histoires. Mais je ne suis pas un conteur, je ne susciterai jamais l’intérêt des enfants en leur racontant des histoires que je peux à peine comprendre moi-même ». Et pour moi, le Grand Récit de la venue de la vie sur la Terre était comme un grand point d’interrogation.  

Attendre pour mieux comprendre

Ne vous méprenez pas, quand Greg a raconté l’histoire, au début, j’étais fascinée. Mais après avoir lu l’histoire moi-même, certaines choses n’étaient pas très claires. Je ne pouvais pas comprendre les lois de chaque personnage de l’histoire, parce que mes connaissances en sciences étaient proches de zéro. J’ai donc mis cela de côté pendant un certain temps.

Mais on ne peut pas remettre quelque chose à plus tard pour toujours, surtout quand les examens sont proches et qu’il faut comprendre tous les concepts, afin d’obtenir ce qu’est vraiment « l’éducation cosmique » et d’être capable de présenter n’importe quel chapitre, n’importe quelle histoire, n’importe quelle présentation dans n’importe quel album. 

Soudain, tout a pris sens !

Je me souviens comment, deux jours de suite, je me suis tenue debout devant mon bureau, avec l’album de biologie ouvert devant moi, dessinant des croquis et soulignant tout ce qui me semblait utile pour éclairer mon esprit. Et alors que je me frappais la tête avec le dos d’un crayon, cela a soudain pris un sens. Je crois que j’étais en train de lire l’Histoire de la vie pour la cinquième fois de suite, quand elle m’a pris par surprise ! Tout d’un coup, tout a pris un sens. Toutes les lois, le dialogue entre les éléments inanimés de la terre. Enfin, je pouvais les imaginer en train de faire toutes ces choses et j’ai compris pourquoi ils prononçaient ces mots. 

Comprendre aussi le message caché

Et non seulement cela, mais j’ai aussi compris le message caché. Oui, l’histoire était destinée aux enfants afin qu’ils comprennent comment la vie est apparue sur notre planète et pourquoi. Mais elle leur a aussi montré que lorsqu’on est confronté à un problème, il vaut mieux essayer de trouver la meilleure solution pour régler ce problème plutôt que de chercher quelqu’un à blâmer. 

Les erreurs se produisent, les problèmes apparaissent. Le monde n’est pas parfait, mais si les enfants comprennent dès leur plus jeune âge que « quand il y a de la volonté, il y a un moyen », ils peuvent réellement devenir les agents cosmiques dont parle Maria Montessori. Ils apprendront à apprécier, servir et sauver la nature et ils feront de ce monde un endroit meilleur. 

Pour moi, le moment où tout est devenu clair dans ma tête a été très important, car j’ai réalisé que c’est aussi ce qui se passe avec les enfants lorsqu’ils commencent à voir les liens. C’est comme si un voile était levé et que vous pouviez tout voir clairement. Vous comprenez comment tout cela fonctionne et vous souhaitez apporter votre propre contribution au monde dans lequel vous vivez. 

Et c’est là notre principal objectif : encourager et guider les enfants à « guérir le monde ». 

alexandra-cristea-blog

Alexandra Cristea

Je suis une femme passionnée qui veut voir le monde à travers les yeux innocents des enfants. Je les considère comme ceux qui détiennent la clé du changement. Du vrai et grand changement ! Ils peuvent le faire, mais notre rôle en tant qu’adultes est de leur montrer que nous croyons en leur potentiel et de les guider dans leur démarche.