Olivier Bobineau - L'ère de la posture

olivier-bobineau-ere-posture

La posture, du latin postura ou « position, attitude » au XVe siècle, signifie la manière d’être au monde. Or, cette manière d’être en relation -ou pas-, de se positionner dans l’espace qui rétrécit et le temps qui s’accélère, cette position physique et morale sont devenues capitales pour l’homme moderne et sa première incarnation, l’enfant. De fait, nous sommes entrés à l'ère de la posture, où le regard l’emporte sur ce qui est regardé, la forme devient première sur le fond, où la pédagogie devient un souci de premier plan dans la société, où la manière de faire de la politique a pris la place des idéologies d’autrefois. La vision se substitue au programme qui s’était lui-même substitué au plan. La quête de sens est illimitée dans une société radicalement incertaine, d’où l’urgence et la nécessité d’accompagner les futures générations. Urgence, car les enfants sont mal à l’aise le plus souvent à l’école traditionnelle et peinent à désirer la maîtrise des savoirs considérée depuis les Grecs comme émancipatrice. Nécessaire, car leur/notre avenir est tout simplement en péril. Ce blog s’inscrit dans ce temps nouveau dont l’enjeu est définitivement de refonder la pédagogie pour transformer notre demain. Au lieu de séparer et cloisonner, il s’agit de relier et rejoindre, au lieu de défier et condamner, il s’agit d’aimer et de penser.

Sociologue, politologue, écrivain, chef d’entreprise, passionné de peinture et de musique metal et classique, je suis un chercheur en sciences et un chercheur de sens. Mon questionnement est aujourd'hui de permettre aux futures générations d'être les acteurs de leurs apprentissages, les auteurs de leur émancipation, les artisans de notre "mieux vivre ensemble » et les artistes de notre destinée commune.