4 clés pour ouvrir un collège Montessori

Il y a quelques jours, j’ai eu l’occasion de partager en profondeur avec une école Montessori de la région (l’école Montessori de Thonon-les-Bains, à découvrir ici : https://www.eclimontessori.org) plusieurs réflexions concernant l’ouverture d’un collège Montessori.

Cet échange, extrêmement intéressant (merci Marianne, Pauline et Pierre), m’a aussi permis de formaliser un peu plus l’expérience que nous avons accumulée depuis plus de 7 ans maintenant au Collège Maria Montessori des Aiglons (ici : https://www.montessori-aiglons.com). 

Comme je le leur ai dit, il n’existe pas de “formule miracle” pour les collèges Montessori, qui restent des projets extrêmement complexes à mettre en oeuvre, et pas forcément rentables – avis aux amateurs. Le nombre malheureusement élevé de projets qui avortent ou ferment après quelques années est là pour en témoigner, en dépit de l’intérêt évident d’un collège Montessori pour les adolescents d’aujourd’hui, et encore plus de demain dans la société post-Covid qui se dessine.

Indépendamment de toute la partie “ouverture” et préparation, sur laquelle vous pourrez trouver des informations sur le net, il me semble que 4 points doivent faire l’objet d’une réflexion approfondie, quelle que soit la forme définitive qui sera choisie pour le projet in fine.

La vie résidentielle, premier enjeu

Le premier point concerne la vie résidentielle. Dans la pédagogie Montessori, et compte tenu des besoins de l’adolescent qui est entré dans son 3ème plan de développement, il est nécessaire de prévoir des modalités pratiques pour leur permettre d’expérimenter la vie en communauté, si différente de celle auprès de leurs parents. C’est typiquement le besoin le plus important de cette tranche d’âge.

Comment le faire ? Les réponses peuvent être variées, depuis l’internat, hebdomadaire ou plus long, jusqu’à des périodes de type “camp” qui soient elles aussi suffisamment longues.

Une équipe dédiée aux besoins des adolescents

Le deuxième point est celui de l’équipe, qui devra nécessairement être une équipe dédiée. En effet les besoins des adolescents, en particuliers leurs besoins émotionnels, impliquent un changement de rôle pour les adultes éducateurs qui les accompagnent. Il s’agit plus d’un rôle de “mentor”, différent de celui de “guide” développé pendant la période 6-12 ans.

Donc si vous pensez pouvoir (je ne parle pas ici d’une période de transition d’une année ou deux lors de la création de votre collège) gérer des adolescents à mi-temps, vous vous exposez à de sérieuses déconvenues. Ils vous le feront sentir très rapidement ! Sans compter que si vous êtes par exemple, à mi-temps en 6-12 et à mi-temps en 12-15, vous risqueriez de devenir schizophrène, tellement les besoins sont différents.

L’importance de la formation

Le troisième point concerne la formation de l’équipe. Comme pour chaque tranche d’âge bien entendu. Que dire sur ce sujet, à part que rien de convaincant n’existe à ce jour en français ? La formation auprès de l’Association Montessori Internationale (AMI) est la formation référente, elle est disponible en anglais aux USA ou en Suède – et maintenant en partie en ligne (ici : https://www.trainmontessori.org/3rd-plane-breakdown). Au vu de notre expérience encore, je vous encourage vivement à former au moins 2 personnes de votre équipe, histoire d’épargner à la seule personne formée des heures de dilemme sur ses choix pédagogiques, et de diminuer un peu sa charge mentale.

Sélectionner les familles, un enjeu politiquement incorrect

La quatrième point, enfin, concerne la sélection des familles. C’est un sujet très difficile et politiquement incorrect, d’autant plus qu’à cet âge la pédagogie Montessori représente pour certaines familles l’espoir d’une solution quasi “miraculeuse” pour leur adolescent. Mais, chers responsables de collèges Montessori, je vous invite très fermement à avoir un processus de sélection extrêmement rigoureux pour les familles non issues d’écoles Montessori.

Le projet pédagogique Montessori pour les adolescents étant ce qu’il est, avec son côté “disruptif”, ce sont ces mêmes familles enthousiastes à la recherche du miracle, qui risquent de se retourner contre vous au bout de quelques mois, et parfois violemment. Car vous les aurez fait sortir de leur zone de confort et elles seront fortement déstabilisées, alors que les “résultats concrets” pour leur adolescent ne seront pas encore présents. Soyez prudents afin d’éviter des déceptions pour tout le monde.

J’aurai l’occasion de revenir avec beaucoup plus de détails sur ces différents sujets, dans un article de fond que vous trouverez dans la partie “ressources” de notre site (parution prévue en avril 2021).

A bientôt !

Julien Lamorte

Après 15 ans d'engagement dans la pédagogie Montessori et les communautés Montessori en France et en Suisse, je suis devenu formateur pour l'Association Montessori Internationale, pour le cours destiné aux directeurs d’écoles. Travaillant toujours au Collège Maria Montessori des Aiglons que nous avons fondé en 2014 à Cruseilles en France, j'essaie de contribuer à des projets servant plus et mieux l'éducation Montessori partout dans le monde. Montessori Action est l'un de ces projets. J'espère que cette plateforme aidera de nombreuses personnes à connaître davantage cette merveilleuse pédagogie, et que de nombreux enfants pourront bénéficier de cette merveille que Maria Montessori nous a léguée. Dans ce blog, je partagerai avec vous certaines des expériences auxquelles j'ai eu la chance de participer, ainsi que certaines de mes réflexions personnelles sur la direction des écoles. Comme cela sera examiné du point de vue du directeur, j'ai décidé de l'appeler "Director's cut". J'espère que ce blog vous plaira !